Aller au contenu principal

Recrutement du panel sensoriel

Votre protocole de test est prêt et soigneusement calibré ? Bravo, c’est un premier pas très important pour assurer la qualité de vos essais sensoriels. En contrôlant le maximum de conditions et de variables sur lesquelles il est possible d'agir, vous assurez un certain niveau de répétabilité de votre test. Mais malheureusement … le travail ne s’arrête pas là ! En effet, malgré une préparation soigneuse du test, une nouvelle étape vous attend et peut se révéler tout aussi fastidieuse. Il s’agit de la sélection des panélistes !

Représentativité

L’une des priorités est de faire en sorte que l’échantillon de testeurs soit le plus représentatif possible des utilisateurs potentiels et finaux du produit. Il est en effet indispensable que les personnes qui testent votre produit en fassent l’évaluation la plus proche possible du futur usage de vos potentiels clients. Mais (comme souvent) ce n’est pas si simple ! Une multitudes de variables liées au profil des testeurs ou au fonctionnement cérébral humain (eh oui!) peuvent venir compliquer l’évaluation d’un produit. Voyons cela tout de suite !

Variabilité

Un panel sensoriel est toujours composé de sujets qui sont, bien évidement différents au niveau de leurs capacités sensorielles et de leurs performances. En cela, la gestion d'un panel est bien différente de l'utilisation d'un instrument de mesure classique. En effet, un capteur professionnel de qualité à une variabilité extrêmement faible d'une mesure à une autre. Il garantit une certaine répétabilité. Pour l'humain, c'est une toute autre histoire. La variabilité d'un humain peut être élevée en fonction d'une multitude de paramètres (Conditions environnementales, psychologiques au moment de l'expérience, gestion du stress...)

Important

La variabilité individuelle de la perception justifie d’avoir recours à un groupe de sujets et non à un expert unique ou à un mini groupe de 2 ou 3 experts. Ce n'est pas plausible.

Qualité

Du panel dépend la qualité des résultats

Le panel sensoriel doit être soigneusement recruté, formé et maintenu, car c'est la principale source de vos données. La gestion d'un panel sensoriel demande également de bonnes compétences pour ne pas générer de biais dans la communication. C'est pourquoi une attention toute particulière est obligatoire. Une sensibilisation aux biais cognitifs sera la bienvenue !

Les membres d'un panel d'analyse sensorielle sont présélectionnés et formés dès lors qu'ils doivent participer régulièrement à des tests de discrimination sensorielle, des analyses descriptives ou temporelles. Le travail d'un panéliste sensoriel doit donc être considéré comme un métier qualifié (Apprentissage de la terminologie, apprentissage des protocoles de test, entraînement et répétabilité dans les gestes, test de performance en aveugle...). Les résultats obtenus auront un impact majeur sur le succès de vos décisions.

Conclusion

Une sélection et une formation rigoureuse se traduiront toujours par un panel sensoriel efficace et fiable. Malheureusement, trop d'entreprises ne prennent pas de précautions et gaspillent du temps et de l'argent dans des expériences et des tests non répétables.

Pour être certain de la fiabilité des résultats, il est donc préférable de prendre son temps pour le recrutement des testeurs. Il peut également être judicieux de recruter plus de testeurs que prévu, pour pallier les éventuels désistements.