Aller au contenu principal

Performance du panel sensoriel

L'évaluation statistique de la performance des panélistes est principalement basée sur trois qualités importantes :

  • La discrimination : Elle permet de déterminer qu’une différence entre deux produits est significativement perceptible. Pour cela, on vérifie donc la capacité des panélistes à percevoir des différences sensorielles entre produits. Elle permet également de définir des seuils. Lors d'un développement de produit, l'industriel cherchera par exemple à savoir si son produit est différent d'un produit référence sur le marché, à mettre en évidence des différences ou, à l'inverse des similitudes.

  • La répétabilité : Cette qualité permet de prendre en compte la cohérence des panélistes d'une session de test à l'autre. Sur des panels de petites dimensions (panel sensoriel expert), il est donc obligatoire de s'assurer de la répétabilité individuelle afin d'obtenir un indicateur de performance globale du panel.

  • Le consensus : Le consensus repose sur le principe d'un accord collectif et unanime entre les panélistes. La force du consensus repose donc sur le collectif, et non sur une ou deux individualités faisant parfois biais d'autorité.

Indicateurs et actions

Les indicateurs obtenus sont essentiels pour le pilote du projet. Ils permettent de déceler des manquements, des insuffisances et tout simplement de s'assurer de la crédibilité du panel, des résultats et de l'étude. Généralement, une ANOVA est utilisée pour le traitement statistique.

Discrimination

Les indicateurs sur la discrimination permettent évidement de s'assurer que les panélistes sont en mesure (avec les aptitudes et capacités physiques) de pouvoir évaluer sensoriellement le produit. La mise en surbrillance de cette qualité est fondamentale, d'autant plus sur des panels de petites dimensions comme c'est le cas avec les panels experts. Pour faire un parallèle avec la mesure physique et l'instrumentation, on vérifie que le capteur (ici l'humain) fonctionne ainsi que sa sensibilité.

Cas pratique : L'évaluation du bruit d'un véhicule

Si nous demandons à des essayeurs automobile d'évaluer des bruits émis à des fréquences précises et de les noter, il sera préalablement nécessaire de s'assurer que les essayeurs en question ont les capacités physiques et sensorielles à minima de les percevoir. Si cela peut paraître absurde et caricaturale, dans les faits, peu ou aucun contrôle de ce type sont effectués. Certaines entreprises rémunèrent donc des essayeurs sans même savoir si elles ont les capacités d'effectuer le travail demandé. Cela revient à rémunérer une personne pour juger l'équilibre des couleurs d'un tableau sans avoir contrôler préalablement si la personne est voyante ou non voyante. Nous vous laissons imaginer la crédibilité du test avec un panel de 10 à 12 panélistes.

Ces indicateurs sont donc cruciaux pour évaluer les qualités du panel dans son ensemble.

Normes

Les panels experts sont des petits groupes généralement constitués de 10 à 12 panélistes. Ils existent également des normes ISO encadrant certaines études sensorielles.

ISO 11 132 : (janvier 2012) Analyse sensorielle : Méthodologie - Lignes directrices pour le contrôle de la performance d’un jury sensoriel quantitatif

NF EN ISO 8 586 (février 2014) Analyse sensorielle : Lignes directrices générales pour la sélection, l’entraînement et le contrôle des sujets qualifiés et sujets experts sensoriels