Aller au contenu principal

Analyse descriptive quantitative

Qu'est-ce que l'analyse sensorielle descriptive quantitative ?

La méthode d'analyse quantitative descriptive (QDA pour quantitative descriptive analysis) est basée sur le principe de l'analyse par des panélistes sensoriels experts ou entraînés. Les panélistes ont les capacités à verbaliser les perceptions d'un produit de manière fiable et avec une terminologie claire et précise. La méthode intègre une procédure de test, une formation des essayeurs/testeurs, le développement et l'utilisation d'un langage sensoriel, ainsi que des échelles de cotation adaptées. L'analyse permet une description complète et quantitative des attributs d'un produit.

L'analyse descriptive quantitative comprend les éléments suivants :

• une liste complète des attributs sensoriels (basés sur les perceptions)

• ordre d'apparition des attributs

• mesure d'intensité relative pour chaque attribut sur plusieurs essais

• analyses statistiques des réponses

Sélection des panélistes

Les panélistes doivent être présélectionnés et qualifiés pour participer aux sessions de tests produits. Ils doivent maintenir leurs compétences (qui sont contrôlées à la fin de chaque test). Les processus de sélection éliminent les personnes qui éprouvent des difficultés à suivre les instructions ou qui ne possèdent pas de capacités à discriminer les différences entre produits. Il faut dont des produits "école" avec un produits référence et des produits différents permettant d'évaluer les capacités individuelles comme la répétabilité ou la discrimination. Selon la complexité des produits, environ 50 à 60% des sujets seront éligibles pour intégrer le panel sensoriel expert. Cela signifie qu'il faut environ de 25 à 30 sujets pour constituer un panel définitif de 12 à 15 panélistes.

Formation et entraînement des panélistes

Cette étape est fondamentale pour la réussite des tests sensoriels. Trop souvent baclée par manque de temps, elle est pourtant la clé pour des études fiables et réellement exploitables.

Echelle de cotation

L'un des principaux objectifs de la formation est le développement d'une échelle de notation utilisée pour évaluer et noter les produits. Les panélistes doivent pratiquer la notation des produits lors des dernières sessions d'entraînements afin de se familiariser avec l'échelle à utiliser et afin de renforcer la confiance dans leurs jugements individuels et collectifs.

Langage et terminologie

Les panélistes, en groupe, rencontrent le chargé de l'étude et élaborent un langage qui décrit les attributs et leurs perceptions des produits. Les produits utilisés dans la formation linguistique sont sélectionnés par le jury. L'animateur du panel anime la discussion, s'assure que le matériel nécessaire aux panélistes est disponible, prend des notes, mais ne participe pas au développement proprement dit des attributs nécessaires à la description complète des produits. L'animateur du panel peut suggérer des attributs lorsque le panel éprouve des difficultés à décrire une sensation particulière; cependant, le panel, en tant que groupe, doit parvenir à un accord quant à l'inclusion de chaque attribut. Au cours de ces sessions, les panélistes développent également l'ordre d'apparition des attributs, c'est-à-dire ce qui est perçu en premier, en second et ainsi de suite. D'autres produits, comme des matières premières ou des produits concurrents peuvent également être utilisé pour aider les panélistes à identifier ou caractériser une sensation particulière.

Procédure de test

D'autres tâches accomplies au cours des séances permettent la normalisation d'une procédure d'évaluation du produit tel que la quantité de produit à évaluer par session, les conditions environnementales des sessions de tests, les précautions d'usage du produit durant le test... Ces précautions permettent de tester des produits dans des conditions identiques afin d'éviter et de limiter des effets biaisant les résultats.

Intégration de nouveaux panbélistes

L'animateur du panel tient un registre complet de chaque session (produits évalués, accent mis sur session, et ainsi de suite), qui est utilisé lors de la formation des nouveaux panélistes. Ces nouveaux panélistes doit répondre aux mêmes critères que le groupe d'origine afin de garantir un groupe homogène et cohérent. Pour la formation linguistique, de nouveaux panélistes suivent la même procédure (que le groupe d'origine). Ils intègrent le panel une fois que le responsable du panel a validé la bonne compréhension des attributs et qu'ils peuvent noter les produits de manière cohérente.

La procédure habituelle consiste à fournir aux nouveaux panélistes l'ensemble actuel d'attributs et explications avec la possibilité d'apporter des modifications, là encore sur la base d'une décision consensuelle. Les panélistes expérimentés n'auront pas besoin d'autant de temps de formation que les naïfs et inexpérimentés. Si un panéliste n'a pas participé à des sessions d'entraînement pendant plus plus de trois ou quatre semaines, au moins une séance d'orientation sera nécessaire.

Entraînement discrimination

Nous conseillons vivement, quand cela est possible d'organiser des sessions permettant de valider les capacités de discrimination des panélistes. Les essais de discrimination utilisent toujours les produits qui seront évalués dans le test descriptif. Cela permet de vérifier la sensibilité des panélistes mais également la répétabilité, c'est à dire leurs capacités à fournir des réponses et des notations identiques et cohérentes d'une session à une autre.

Une série ou des variables de produit sont préparées représentant des écarts sensoriels allant de facile, modéré à complexe. Les panélistes doivent démontrer un niveau minimum de capacité de discrimination d'environ 65 à 70 % de correspondances correctes. Cependant, le responsable du panel peut fixer le critère de qualification plus haut et sélectionner uniquement les individus les plus sensibles. Tout dépend du type de produits et des exigeances recherchées pour l'étude.

Usage du produit

Les candidats doivent indiquer leur intérêt pour les tests et répondre à une enquête sur l'attitude du produit formulaire. Il doit s'agir d'un groupe homogène d'utilisateurs et d'amateurs du produit (ou du produit catégorie) à tester, mais pas les technologues ou les spécialistes du marketing travaillant avec la produit. Les personnes connaissant les variables testées sont biaisées et devrait être exclu. En outre, les personnes ayant des attitudes extrêmes à l'égard de la catégorie de produits spécifique devrait être exclu. L'expérience a montré que ces personnes sont relativement insensibles aux produits différences.

Normes

Les panels experts sont des petits groupes généralement constitués de 10 à 12 panélistes. Ils existent également des normes ISO encadrant certaines études sensorielles.

ISO 11 132 : (janvier 2012) Analyse sensorielle : Méthodologie - Lignes directrices pour le contrôle de la performance d’un jury sensoriel quantitatif

NF EN ISO 8 586 (février 2014) Analyse sensorielle : Lignes directrices générales pour la sélection, l’entraînement et le contrôle des sujets qualifiés et sujets experts sensoriels