Aller au contenu principal

Confort acoustique automobile

Si le confort acoustique n’apparait pas toujours comme un critère de choix ou d’achat, il a un énorme impact en terme de perception du niveau de gamme d’un véhicule. Il intervient aussi bien dans le confort que dans le plaisir de conduite. Notons également que le confort acoustique automobile est valable pour les conducteurs mais également pour les riverains.

confort-acoustique-automobile

L'enjeu du confort acoustique automobile

Lors d’un parcours, l’occupant d’un véhicule est totalement immergé dans un continuum sensoriel complexe où interagissent à la fois, la vue, l’ouïe, le toucher. Le confort peut être évalué durant toutes les phases d’utilisation d’un véhicule. Qu’il se trouve à l’arrêt ou en circulation, à faible ou grande vitesse, qu’il soit conducteur ou passager, l’occupant d’un véhicule est sans cesse capable d’estimer le confort de la situation dans laquelle il se situe.

Les différences culturelles

La notion de confort automobile est une chose fort complexe. Il suffit, pour s'en convaincre, de comparer les critères de différents constructeurs. Pour satisfaire les exigences de leurs clients à la fois en confort et en agrément de conduite, les constructeurs français conçoivent des véhicules qui associent en général une suspension ferme à des sièges souples et enveloppants. En Allemagne, c'est souvent le contraire : la suspension est souple et les sièges sont fermes. A bord d'un véhicule allemand, les Français ont plutôt une impression de dureté à laquelle ils sont moins habitués. Mais, au fil des années, bon nombre de français se sont faits aux véhicules allemands… et inversement.

Les différences contextuelles

A bord d'un véhicule, conducteur et passagers n'ont pas la même perception des vibrations qu'ils subissent. Un conducteur éprouve rarement le mal des transports... alors que ses passagers, qui suivent pourtant la même route, ont plus de risques d'attraper la nausée. Pourquoi ? Tout est affaire de concomitance entre trois perceptions : celle du corps, celle des yeux... et celle qu'anticipe le cerveau. Un passager qui lit en voiture sera plus facilement malade qu'un autre : ce que ressent son corps ne correspond pas à ce que ses yeux voient. Mais même le passager attentif à la route est plus sujet au mal des transports que le conducteur. Celui-ci anticipe mieux les mouvements du véhicule, car il sait avec quelques fractions de seconde d'avance s'il va freiner, accélérer ou tourner le volant. Son cerveau peut donc mieux prévoir les sollicitations qu'il va subir que celui du passager.

Qu'est-ce que le bruit ?

Un bruit est un son qui produit une sensation auditive gênante ou désagréable. L'automobile produit de nombreux bruits que les constructeurs doivent contenir ou supprimer. Nous avons d'ailleurs dressé une liste non exhaustive de quelques bruits fréquents rencontrés à bord d'un véhicule

A savoir

A l'origine de toute sensation auditive, il y a un corps qui vibre et constitue une source sonore. Il s'agit le plus souvent d'un solide (corde de violon, membrane de haut-parleur, etc.). Quand un corps est soumis à une sollicitation (un choc par exemple), ses différentes parties se mettent à vibrer. L'air environnant se met lui aussi à vibrer et forme autour de la source sonore des ondes de pression qui parviennent à l'oreille : c'est le son.

La notion de son n'a donc de sens qu'en présence d'un organe récepteur : l'oreille. En fait, l'onde que perçoit l'oreille correspond à des variations de pression de l'air ambiant, désignées sous le terme de pression sonore. Ces variations de pression sont dues aux mouvements alternatifs des molécules de gaz autour de leur position d'équilibre (les molécules ne suivent pas la propagation de l'onde). Les mouvements sont très petits, de l'ordre du micron. Ils provoquent, de proche en proche, des zones où les particules d'air sont comprimées et d'autres où les particules d'air sont raréfiées : c'est l'onde sonore, ou onde acoustique.

Sources et liens

Etude du confort vibro-acoustique automobile en simulateur

Whole-body vibration and ergonomic study of US railroad locomotives